LEC 2021 : Rogue, pour bousculer l’ordre établi

Rogue sort d’une saison solide. Vainqueur de la saison régulière au Summer, l’équipe s’est un peu écroulée sur la fin de saison et lors des Worlds. Placée dans un groupe complexe, l’organisation n’a jamais su tirer son épingle du jeu et a conclu sa campagne bonne dernière de son groupe. Mais Rogue a parfois été amputé par celui qui fut sa faiblesse apparente, son toplaner Finn. Son remplacement n’a pas surpris tant il a semblé en difficulté en fin de saison dernière. L’équipe a décidé de faire confiance à une valeur européenne sûr sur la tolpane cette saison et aussi remplacé son support Vander par Trymbi, l’un des rookies les plus en vue de cette saison. Globalement, l’effectif s’est renforcé et apparait comme un prétendant sérieux au podium. Année de la confirmation pour Rogue qui semble avoir trouvé son rythme et qui voudra poursuivre sur cette voie.

TOPLANE : Andrei « Odoamne » Pascu

Odoamne sera l’un des joueurs les plus expérimentés de la LEC cette saison. Désormais âgé de 26 ans, celui qui n’a plus quitté la ligue depuis son arrivée en 2014 chez H2k-Gaming est un des meilleurs toplaners d’Europe. Grand artisan de la remontée de Schalke 04 la saison passée, il viendra apporter à Rogue une solidité tout en haut de la carte qui a cruellement manqué la saison dernière. Il vient également avec des ambitions, notamment celle de retrouver les championnats du monde qu’il n’a plus joué depuis sa demi-finale en 2016. Dans un écosystème ou les joueurs de sa génération commencent à se retirer du jeu, Odoamne sait qu’il ne lui reste probablement plus énormément de temps pour ne pas devenir l’un des meilleurs joueurs à n’avoir jamais remporté le titre de champion d’Europe. Cette tâche lui sera rendue difficile par la présence de G2 Esports mais avec ce roster là, tout est possible pour Rogue.

JUNGLE : Kacper « Inspired » Sloma

A l’image de son équipe, Inspired a connu une saison 2020 très convaincante. En peu deçà par moment lors du Spring Split, il a rendu une copie excellente au Summer. Malgré des Worlds quelque peu décevant, Rogue lui a renouvelé sa confiance. On ne peut qu’imaginer que cette saison se déroulera encore mieux que la précédente pour lui au vu de l’amélioration que son équipe a faîte en toplane. Néanmoins, sa qualité de jeu s’est vue quelques peu atténué par le changement de méta. On l’a senti moins à l’aise sur des champions carrys comme Graves ou Lilia que sur des tanks. On se doute qu’il aura profité de l’intersaison pour s’améliorer de ce point de vue et si il connait les mêmes réussites sur ces champions que sur sa Evelynn il devrait à nouveau faire parti de touts meilleurs junglers de la ligue.

MIDLANE : Emil « Larssen » Larsson

L’année 2020 a peut-être été quelque peu redondante pour Larssen. Il a globalement joué avec un champion pool restreint, et a sorti son Azir à 17 reprises la saison passée. Laner très solide, il a globalement joué pour le late game la saison passée en étant une garantie très solide pour les fins de partie de son équipe. On voudrait en voir plus de son coté cette saison, peut être sur des styles de jeu un peu plus varié et un style de jeu plus risqué. Néanmoins, on ne peut pas lui reproche de manque d’efficacité, il a fais une saison complète et propre durant laquelle il a su porter son équipe quand elle a eu besoin de lui. Globalement, Larssen est un excellent joueur et l’un des meilleurs midlaners de la ligue mais pour passer au niveau supérieur, peut être faudra t’il qu’il prenne plus de risque et soit plus entreprenant par moment, il a le mérite d’offrir un service minimum de très haut niveau à son équipe.

BOTLANE : Steven « Hans sama » Liv

En 2020, Hans sama renaquit. Le joueur français a retrouvé le niveau de ses belles heures et fut dans la discussion pour être le meilleur à son poste en Europe. Très à l’aise dans sa nouvelle équipe, il s’est trouvé être un ajout majeur pour l’organisation. Il fut la seule vraie satisfaction des Worlds pour Rogue et sa Ashe a fais des ravages en fin de saison dernière. Tout les voyants son au vert pour Hans sama qui, malgré son expérience, est encore très jeune. La seule question qui se pose désormais est celle de son nouveau compère de botlane. Il faudra voir si l’alchimie entre les deux joueurs passe aussi bien qu’avec Vander mais si Trymbi est tout ce que la scène promet qu’il est, ce devrait être une nouvelle belle année pour Hans sama. On le lui souhaite en tout cas.

SUPPORT : Adrian « Trymbi » Trybus

Trymbi fait partie de la flopée de joueurs d’AGO Rogue qui effectue la transition vers les LEC cette année. Il a changé de ligue et d’équipe en milieu de saison dernière et a gommé les difficultés entrevues chez SK Gaming Prime pour devenir l’un des rookies les plus en vues de l’année. Avec l’équipe académique de Rogue, Trymbi a pulvérisé la scène régionales européenne, en roulant sur la concurrence aux European Masters. Non seulement a-t-il montré qu’il pouvait jouer énormément de champions mais il a montré qu’il pouvait les jouer à la perfection. Il a évolué sur la quasi-totalité des supports disponibles dans le jeu et cela en une demi-saison. Son style et son niveau de jeu ont impressionné et beaucoup d’analystes font de lui le rookie à suivre cette année. Il fera son entrée dans la ligue au coté d’un joueur expérimenté et si l’alchimie passe entre les deux, qui sait ce que Rogue peut accomplir cette saison.

OPINION : Rogue semble paré à l’assaut cette saison. Il y à fort à parier que l’équipe jouera le très haut du tableau une fois encore et sera peut être même à la lutte pour le titre. L’obstacle G2 Esports est conséquent mais à mon avis, si une équipe en Europe peut battre G2 cette saison, c’est probablement celle là. Plus réalistiquement, l’équipe devrait jouer la seconde place du podium contre Fnatic selon toute vraisemblance mais je pense que ce roster a le potentiel de battre Fnatic et de titiller G2. Les deux points d’incertitude sont la capacité d’Inspired a mieux performer sur des jungles carrys et l’alchimie entre les deux joueurs en botlane. Le passage de Finn à Odoamne devrait faire beaucoup de bien à l’organisation qui pourra s’appuyer sur un joueur solide qui n’a pas pour habitude de couter des matchs à son équipe et qui joue le weakside à la perfection. La qualification au Worlds semble être une nouvelle fois l’ambition minimum de l’équipe qui souhaitera probablement mieux y performer que la saison passée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s